Greffe de cheveux et implants capillaires - Dr Abimelec

Implants capillaires et greffe de cheveux

Implant capillaire, minigreffe, microgreffe, FUE

Les techniques de greffe de cheveux permettent d'implanter des cheveux prélevés à l'arrière du cuir chevelu sur une zone dégarnie. La greffe de cheveux peut-être utilisée en cas d'alopécie androgénétique, d'alopécie cicatricielle ou de cicatrice. Les techniques de greffe folliculaire classique ou d'extraction folliculaire (FUE) peuvent être utilisées.

Auteur : Dr Philippe Abimelec
Mise à jour scientifique : décembre 2016

Histoire de la greffe de cheveux

La greffe de cheveux est une technique chirurgicale qui permet d’implanter sur la zone dégarnie d’un sujet, des cheveux prélevés sur lui même – à l’arrière du cuir chevelu. La greffe de cheveux est indiquée en cas de chute de cheveux localisée, pour une alopécie androgénétique ou un autre type de pertes de cheveux (alopécie secondaire à un accident ou autre alopécie cicatricielle de tracion).

Les premières transplantations capillaires ont été réalisées au Japon dans les années 30 par les Docteurs Issagawa puis Okuda et Tamura. Les travaux du Docteur Norman Orentreich (New-York) apportent les bases scientifiques et popularisent la technique des implants dans les années 50. La technique des greffes de cheveux a beaucoup évolué depuis sa découverte.

La greffe au punch

La technique du trépan ou « punch » développée par Norman Orentreich dès 1952 est la technique de référence jusqu’aux années 80. Les cheveux prélevés en groupe de 20 à 30 à l’aide de trépans circulaires de 3 à 5 mm sont ensuite implantés dans la région dégarnie à l’aide des même instruments. Les greffes de cheveux ont alors un aspect dit en « cheveux de poupées », la zone prélevée est truffée de cicatrices arrondies.

punch
Trépan ou punch classique de 3 et 4 mm

L’utilisation de plus petits greffons débute en 1983; le prélèvement circulaire est coupé en deux ou en quatre puis les greffons sont implantés au sein d’orifices de tailles équivalentes réalisés avec des punchs ou avec des incisions au bistouri (slit). On assiste ensuite à une réduction progressive de la taille des implants.

Minigreffes et Microgreffes

Les minigreffes (4 à 5 cheveux) et les microgreffes (1 à 2 cheveux) apparaissent. La technique du prélèvement se modifie aussi, la « bandelette » fait son apparition. Le médecin prélève un rectangle à l’arrière du crâne, la plaie suturée laisse une cicatrice fine. Les greffons sont découpés par des techniciennes en « tranches » puis en minigreffes (mini) et microgreffes (micro). La difficulté à couper les greffons d’une taille si petite pousse les médecins à utiliser le microscope.

bandelette
bandelette découpée
"Sliver" pour greffe folliculaire
Bandelette
« tranche » pour minigreffe
« Sliver » pour greffe folliculaire

microscope
microgreffe
greffe folliculaire
Microscope
Microgreffe et minigreffe
Greffes folliculaires de 1 et deux cheveux

Greffes folliculaires

La dissection microscopique des implants est popularisée par Bobby Limmerdans les années 90. La découverte des unités folliculaires (FU) est à l’origine des bouleversements les plus récents. Le prélèvement se fait le plus souvent par la technique de la bandelette. Les greffons sont séparés en unités folliculaires par les techniciennes. Les trous récepteurs sont réalisés par le médecin avec des aiguilles ou des lames de 1 mm. Les greffes folliculaires (FU) ou ultramicrogreffes sont ensuite implantées par les techniciennes avec des pinces d’horlogers très fines.

L’implantation de greffons de plus en plus petits nécessite la mise en place d’un nombre croissant de greffes afin d’obtenir une densité de cheveux comparable aux techniques plus anciennes. A l’époque des punchs de 4 mm, une séance de 50 greffons de 30 cheveux transplante 1500 cheveux, les premières sessions de minigreffes comportent 500 minigreffes de 3 cheveux et transfèrent 1500 cheveux. En 2006, les séances de 900 à 1200 minigreffes (soit 2000 et 3000 cheveux) sont habituelles alors que les sessions 1000 à 2500 greffes folliculaires (soit 2300 à 6000 cheveux) sont courantes. Un résultat naturel nécessite un nombre de greffons et une technicité élevée dont la réalisation implique une équipe de 3 à 12 personnes et une intervention dont la durée varie de trois à douze heures.

L’extraction folliculaire (FUE) d’abord utilisée en Australie par le Dr Wood fut popularisée par les Dr William Rassman et Robert Berstein puis optimisée par le Dr James Harris. L’extraction folliculaire diffère uniquement par la technique du prélèvement réalisé au trépan circulaire de 1 mm. Son avantage essentiel repose sur des cicatrices microscopiques dans la zone du prélevèvement. L’extraction folliculaire est particulièrement intéressante pour une calvitie modérée qui nécessite un petit nombre de greffons, surtout lorsque le patient souhaite porter les cheveux très courts.

L’avenir très proche permet d’envisager la reconstruction d’une calvitie importante en une seule séance de 7000 greffes. L’utilisation des poils corporels offrira peut-être une réserve complémentaire de cheveux quand celle ci est insuffisante mais c’est le clonage qui semble pouvoir apporter une solution prochaine au problème de l’insuffisance de la zone donneuse. La recherche est très active, la publicité et les médias ont cependant tendance à promouvoir des techniques qui n’ont pas encore fait leurs preuves. Le patient et les praticiens doivent accorder leur confiance aux techniques scientifiquement éprouvées, ils doivent distinguer ce qui relève de l’avancée technique indiscutable de ce qui est plutôt une affaire promotionnelle. Cette distinction n’est pas toujours facile et nous espérons que notre travail vous apportera des informations qui vous y aideront.

 

trepan
Punch Miltex® de 1 mm pour FUE

Sites internet

Limmer BL. Hair Transplantation : Follicular Unit Transplant Method. In: e-medicine, 2005.
http://www.emedicine.com/derm/topic559.htm

Résultats de greffes folliculaires

combinaison de 2400 greffons
Patient de 40 ans après une combinaison de 2400 greffons
2450 greffes folliculaires
Patient de 42 ans après 2450 greffes folliculaires

Glossaire

Alopécie androgénique (AAG) : l’alopécie androgénique masculine (AGH) et féminine (AGF) aussi dénomés alopécie androgénogénétique ou chute de cheveux commune. Cettechute de cheveux apparaît avec l’âge et se traduit par un dégarnissement des golfes et du sommet du crâne chez l’homme (alopécie androgénique masculine) alors que chez la femme, on observe une diminution globale de la chevelure (alopécie androgénique féminine) prédominant sur le sommet du crâne. Néanmoins, l’aspect de chute de cheveux diffuse se rencontre parfois au cours de l’alopécie androgénique masculine et l’alopécie féminine entraîne aussi parfois des golfes légèrements dégarnis.

Bandelette : technique de prélèvement des greffes par une bande rectangulaire qui peut être retirée avec un bistouri à une lame ou à plusieurs lames (bistouri multilames).

Chute de cheveux : Les cheveux chutent (45 à 60 par jour) et se renouvellent en permanence. La chute de cheveux normale prédomine à la fin de l’été et au printemps. Une perte de cheveux supérieure à 60 cheveux par jour est considérée comme excessive.

Clonage : terme improprement utilisé pour indiquer la multiplication de cheveux en laboratoire à partir de cheveux prélevés sur un individu. Il faut plutôt parler d’ implant de cellules folliculaires.

Dominance de la zone donneuse : les travaux du Docteur Norman Orentreich ont démontrés que les cheveux de la couronne (zone donneuse) qui sont présents chez la plupart des hommes chauves continuent à pousser une fois transplantés au niveau de la zone chauve.

Double unité folliculaire : greffons contenant deux unités folliculaires.

Extraction folliculaire : technique de prélèvement des greffes avec un punch de 1 mm qui permet de retirer une seule unité folliculaire.

Famille folliculaire : il s’agit de deux unités folliculaires très proche l’une de l’autre.

Greffe au punch : technique de prélèvement et d’implantation des greffes avec un trépan de 3 à 4 mm. Chaque greffon contient de 15 à 30 cheveux.

Greffe folliculaire : greffe contenant une seule unité folliculaire soit un à quatre cheveux (en moyenne 2,3).

Greffe multifolliculaire : il s’agit d’un greffon contenant plusieurs unités folliculaires.

Isolation folliculaire (technique d’) : voir FIT (TIF), terme proposé par les Docteurs Paul T Rose et John Cole pour indiquer le prélèvement d’unité folliculaire à l’aide de la technique qu’ils ont mis au point. Il s’agit d’une forme particulière d’extraction folliculaire ou FUE.

Minigreffe : il s’agit de greffons de petite taille surtout utilisés dans les années 1980 mais encore largement utilisés par certains praticiens.
– Minigreffe large ou quadruple unité folliculaire : chaque minigreffe large contient de 6 à 12 cheveux.
– Minigreffe moyenne ou triple unité folliculaire: chaque minigreffe moyenne contient de 5 à 8 cheveux.
– Minigreffe petite ou double unité folliculaire: chaque petite minigreffe contient de 3 à 5 cheveux.

Microgreffe : chaque microgreffe contient de 1 à 4 cheveux.

Muscle pilo-arrecteur : petit muscle lisse reliant le follicule à la peau et lui permettant de se redresser lorsque l’individu a froid ou peur.

Perte de cheveux : Les cheveux chutent (45 à 60 par jour) et se renouvellent en permanence. La perte de cheveux normale prédomine à la fin de l’été et au printemps. Une perte de cheveux supérieure à 60 cheveux par jour est considérée comme excessive.

Punch : ce terme anglo-saxon désigne un trépan ou emporte-pièce. Il s’agit d’un petit tube métallique dont l’extrémité est aiguisée comme une lame d’un bistouri. La pression de ce petit tube avec un mouvement de rotation permet le prélèvement d’une « carotte » de cuir chevelu. Le trépan punch est aussi utilisé par les dermatologues pour prélever un morceau de peau pour analyse au microscope. Le diamètre des trépans varie selon la technique, les greffes au punch utilisaient des punch de 3 à 4 mm alors que la technique d’extraction folliculaire utilise des trépans de 0,75 mm à 1 mm.

Quart de greffe (quarter graft) : greffe au punch de 3 à 4 mm de diamètre coupé en 4, chaque greffon contient 4 à 8 cheveux.

Trépan : voir punch. Il s’agit d’un petit tube métallique dont l’extrémité est aiguisée comme lame d’un bistouri. La pression de ce petit tube avec un mouvement de rotation permet le prélèvement d’une « carotte » de cuir chevelu. Le trépan punch est aussi utilisé par les dermatologues pour prélever un morceau de peau pour analyse au microscope. Le diamètre des trépans varie selon la technique, les greffes au punch utilisaient des punch de 3 à 4 mm alors que la technique d’extraction folliculaire utilise des trépans de 0,75 mm à 1 mm.

Punch : bistouri circulaire ou trépan dont le diamètre varie de 0,8 à 10 mm.

Safe System™ : technique d’extraction folliculaire en trois temps mise au point et brevetée par le Dr James Harris.

Slit : technique d’implantation des greffons avec une lame de bistouri qui produit une fente.

Sliver : la bandelette prélevée à l’arrière du crâne est découpée en « tranches » ou sliver.

Triple unité folliculaire: triple follicular unit graft, triple unité folliculaire. Greffons contenant trois unités folliculaires.

Trou récepteur : c’est l’orifice créé dans la zone receveuse pour recevoir le greffon.

Unité folliculaire : les cheveux émergent normalement du cuir chevelu par groupes de 1 à 4 cheveux, chacun de ces groupes porte le nom d’unité folliculaire.

Zone donneuse : il s’agit de la zone qui fournit les greffons à implanter. Elle se situe dans les régions occipitales et temporales sur la couronne qui est la partie chevelue pratiquement toujours présente même chez les hommes très chauves. Le prélèvement peut être réalisé au trépan ou punch de 0,7 à 1 mm de diamètre pour la technique d’extraction folliculaire ou bien par une bandelette.

Zone receveuse : c’est la zone chauve où l’on implante les greffes, cette zone reçoit les greffons prélevés dans la zone donneuse.

Abréviations

DFU : Double Follicular Unit graft, double unité folliculaire. Greffon content deux unités folliculaires.

FIT : Follicular Isolation Technique ou Technique d’Isolation Folliculaire (TIF), terme proposé par les Docteurs Paul T Rose et John Cole pour indiquer le prélèvement d’une unité folliculaire à l’aide de la technique qu’ils ont mis au point. Il s’agit d’une forme particulière d’extraction folliculaire ou FUE.

FU : Follicular Unit ou Unité Folliculaire (UF). Il s’agit d’un groupement de un à quatre cheveux naturellement regroupés avec leurs glandes sébacés et leurs muscles pilo-arecteurs.

FUE : Follicular Unit Extraction ou technique de prélèvement par extraction folliculaire.

FUSS : Follicular Unit Strip Surgery, prélèvement de greffons folliculaires par une bandelette: terme utilisé par la firme Alvi-Armani pour désigner la technique de prélèvement des cheveux par bandelette pour la réalisation de greffes folliculaires.

Mini : minigreffe

Micro : microgreffe.

MUG : Multi Unit Graft ou greffon multifolliculaire. Indique un greffon contenant plusieurs unités folliculaires (2 ou 3).

TFU : Triple Follicular Unit graft, triple unité folliculaire. Greffons contenant trois unités folliculaires.